MEMBRES



Co-directeurs

MICHAUD Pierre, Professeur adjoint en composition mixte, Université de Montréal  >

Compositeur né en 1974 au Nouveau-Brunswick, Pierre Michaud est professeur adjoint en composition mixte à la Faculté de musique de l'Université de Montréal depuis 2012.
Il détient un doctorat en composition de l'Université de Montréal et a effectué des études complémentaires au conservatoire slovaque Jan Levoslav Bella, à l'Université de Moncton, à l'Université Mount-Allison et à l'Institut de coordination acoustique/musique (IRCAM) à Paris dans le cadre de stages professionnels.

De retour au Canada en 2000, après un séjour de six années en Slovaquie, Pierre Michaud s'intéresse de plus en plus aux nouvelles technologies et à leurs applications dans le processus de création. Ses explorations actuelles portent principalement sur le développement de technologies favorisant la pérennité des œuvres mixtes et le travail collaboratif avec la danse contemporaine. Il codirige à l’Université de Montréal le Laboratoire d’intégration des technologies en musique (LITEM).

Ses activités de recherche et de composition ont été subventionnées par des agences telles que le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC), le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick. Les œuvres de Pierre Michaud ont été entendues dans le cadre de séries de concerts et de festivals dans plusieurs villes au Canada, en Amérique centrale, en Asie et en Europe. Notons parmi les interprètes : Chants libres, le Quatuor Bozzini, Quasar, Sixtrum, Marie-Annick Béliveau, l'ensemble de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), Susan Narucki, le Shanghai Symphony, le Winnipeg Symphony, le CBC Radio Orchestra, le Royal Conservatory New Music Ensemble, les Solistes de chambre de Bratislava, l'Orchestre de l'Opéra d'État slovaque, Studio Tanca (Slovaquie), le Quatuor Arthur-Leblanc, le Quatuor Claudel, Mélisande Chauveau, Suzanne Fournier, Suzie Leblanc, Michèle Losier. Sa musique a fait l'objet de diffusions nationales sur les ondes de la Radio d'État slovaque, de CBC Radio Two et d'Espace musique.

intérêts de recherche : musique mixte, pérennité, digital humanities, approches pédagogiques heuristiques, technologie, improvisation, réseaux

website         Faculté de musique

TRAUBE Caroline, Professeure agrégée en acoustique/psychoacoustique musicale, Université de Montréal  >

Dès son arrivée à la Faculté de musique, en l'an 2000, Caroline Traube s'est engagée activement dans le développement de plusieurs secteurs académiques, de la composition électroacoustique à la musicologie. Musicienne et ingénieure de formation, elle mène des recherches et enseigne dans le domaine de l'acoustique musicale, de l'organologie, de la psychoacoustique et de l'informatique musicale.

Elle porte un intérêt particulier à l'étude des pratiques musicales et à la recherche-création, tant en interprétation qu'en composition, à l'interdisciplinarité dans les sciences et technologies de la musique et au transfert des connaissances entre les milieux scientifiques et artistiques. Responsable des programmes de mineure et de majeure en musiques numériques, elle travaille à la Faculté de musique au développement d'une musicologie interdisciplinaire, empirique et systématique.

Caroline Traube dirige le Laboratoire informatique, acoustique et musique (LIAM) et est membre de l'OICRM (Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique), de l'iACT (institut Arts Cultures et Technologies), du BRAMS (Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son) et du CIRMMT (Centre Interdisciplinaire de Recherche en Musique, Médias et Technologies).

Elle détient un Ph.D. en «music technology» de l'Université McGill, un diplôme d'ingénieur en génie électrique du Center for Computer Research in Music and Acoustics (CCRMA) de l'Université Stanford, et un diplôme d'ingénieur civil (spécialisation en télécommunications) de la Faculté Polytechnique de Mons, Belgique, son pays natal. Elle a par ailleurs étudié la composition électroacoustique au Conservatoire Royal de Mons, avec Annette Vande Gorne, ainsi que le piano pendant une dizaine d'années.

Ses recherches portent notamment sur l'étude du timbre des instruments de musique et des relations entre les caractéristiques physiques de l'instrument, les paramètres du geste instrumental et les attributs perceptifs des sons instrumentaux. Ses travaux de recherche sont régulièrement présentés dans divers colloques et congrès internationaux. Elle a par ailleurs organisé un colloque de musicologie interdisciplinaire (CIM'05) sur le thème du timbre musical et a codirigé un numéro spécial des Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique, présentant un ensemble de publications découlant de ce colloque.

    Faculté de musique


Chercheurs

BELANGER Olivier, Chargé de cours en informatique musicale, Université de Montréal  >

Olivier Bélanger est chargé de cours au secteur électroacoustique de la Faculté de musique de l'Université de Montréal depuis 2003. Il y enseigne la programmation musicale (MaxMSP, Csound, Python) et le traitement de signal (Analyse, synthèse et traitement des sons). Il a obtenu, en 2008, un doctorat en composition électroacoustique, avec le Cycle des Voix, une oeuvre algorithmique pour un modèle de synthèse de la voix chantée.

Son travail de recherche est orienté vers le développement de logiciels de programmation audio et de traitement des sons. Il fut membre de l'équipe de développement de TamTam, suite de logiciels de création sonore dédiée à la plateforme OLPC (One Laptop Per Child) du MIT. Au cours des dernières années, il a développé, entre autres, Ounk, un environnement de scripting basé sur le moteur audio Csound, Soundgrain, un logiciel de granulation sonore ainsi que la toute dernière version de Cecilia, un environnement de traitement du son.

Son plus récent projet, pyo, consiste en un moteur audio, sous la forme d'un module le langage de programmation Python, offrant tous les outils nécessaires à une vaste gamme de processus sonores, allant de la composition au développement de logiciels. Pyo, ainsi que Ounk, ont été inclus dans le DVD accompagnant le livre The Audio Programming Book, de Richard Boulanger et Victor Lazzarini, publié par le MIT en 2010.

Ses travaux ont été publiés lors de conférences telles que ICMC (International Computer Music Conference), en 2007 et 2008, ainsi que CIM (Colloque de Musicologie Interdisciplinaire), en 2005. Il est membre du Laboratoire Informatique, Acoustique et Musique (LIAM), de l'institut Arts Cultures et Technologie (iACT) et du Centre Interdisciplinaire de Recherche en Musique, Médias et Technologies (CIRMMT).

Website        Faculté de musique

BORTOLETTO VAZ Tiago, Etudiant au Baccalauréat en Composition, Université de Montréal >

Tiago est titulaire d'un baccalauréat en informatique à l'Université Fédérale de Bahia et est actuellement étudiant en Composition mixte à l'Université de Montréal.
Il est également développeur Debian GNU/Linux depuis 2009, collaborant notamment sur des outils liés à la synthèse sonore et à l'écriture musicale, tels que Pyo et MuseScore. En dépit de son bagage technique, Tiago est passionné pour les instruments à cordes traditionnels. En tant que guitariste autodidacte, il a performé dans plusieurs provinces au Brésil en tournée avec différents groupes musicaux, y compris le respectable ensemble Metáfora. A la recherche d'une formation artistique plus solide il passe deux ans à étudier l'esthétique – concentré sur le rapport entre harmonie, arithmétique et philosophie – avec les musiciens Silvio Moreira et Ciro Visconti à Saõ Paulo. Dans la même période il étudie et pratique intensément le répertoire de la musique populaire brésilienne avec les célèbres guitaristes Jarbas Barbosa et Carlos Pollaco. Même si la guitare est toujours présente dans sa vie, le violoncelle devient peu à peu son instrument de chevet.
Il s'intéresse présentement à la méthodologie d'écriture d'œuvres mixtes, à la musique de scène et à la subversion des technologies pour la création artistique.

intérêts de recherche: traitement sonore en temps réel, programmation audio, musique de scène, écriture de pièces mixtes, développement de systèmes de notation musicale

website     github

BOUTARD Guillaume, Diplômé de l'Université de McGill, Sciences de l'information >

Guillaume Boutard est professeur adjoint au Department of Library and Information Studies de l’Université de Buffalo. Il est aussi membre du Centre interdisciplinaire de recherche en musique, médias et technologie de Montréal (CIRMMT).

Il a obtenu un doctorat en sciences de l’information de l’Université McGill en 2013, suivi par un postdoctorat à la Faculté de Musique de l’Université de Montréal de 2013 à 2015. Il est également détenteur d’un master en géophysique et d’un master en informatique, tous les deux de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI).

Il a travaillé comme ingénieur à l’Institut de recherche et coordination acoustique/musique (Ircam) de 2001 à 2009 sur différents projets touchant notamment à la préservation du répertoire de musique mixte et la documentation des processus créatifs, ses principaux sujets de recherche.

BUCCHI Joshua, Etudiant au Doctorat en Composition, Faculté de Musique, Université de Montréal >

Joshua Bucchi commence à étudier la musique à l'âge de sept ans. Il débute avec le chant et la percussion et intègre dès neuf ans le choeur d'enfants de l'Opéra de Paris. À ce titre, il participe à de nombreux concerts et opéras tels que Wozzeck sous la direction de Baremboïm, La Tosca sous la direction d'Osawa, le War Requiem de Britten, une tournée aux USA et une en Afrique du sud. À treize ans, il commence à étudier la basse électrique et la contrebasse, ainsi que l'écriture. À partir de ce moment, il mène de front deux activités : d'une part interprète de jazz, rock, funk et musiques traditionelles juives et tsiganes, d'autre part l'étude de l'analyse et la composition. En 2005, il obtient une médaille d'or en Analyse et Culture Musicale au Conservatoire de Meudon où il finit également son cursus de jazz.

En tant que bassiste, percusionniste, chanteur et arrangeur, il se spécialise à cette période dans les musiques afro-cubaines (tambours Bata, timba, salsa, son, latin jazz, rumba...). Depuis 2006, il étudie la composition avec Michael Jarrell à la Haute École de Musique de Genève.

DALL'ARA-MAJEK Ana, Diplômée de l'Université de Montréal, Doctorat en Composition  >

Ana Dall’Ara-Majek est une compositrice, artiste sonore et chercheuse vivant à Montréal. Elle se consacre à l’étude de l’interaction entre les pensées instrumentale, électroacoustique et informatique dans la composition musicale. Elle a obtenu en 2016 un Doctorat en composition à l’Université de Montréal, où elle a aussi enseigné plusieurs cours en musiques numériques.

Ses œuvres ont été jouées à de nombreux festivals tels que: Sound in Space (ÉU), Multiphonies GRM (France), L’Espace du son (Belgique), Sincrónic (Espagne), Sound Travels (Canada), MANCA (France), NYCEMF (ÉU), The Engine Room (RU), Akousma (Québec); dont certaines sont des commandes de Musiques & Recherches, Densité 93, Musicalta, Taller Sonoro, Studio für elektroakustische Musik, Distractfold, et Société des Arts Technologiques. Ses collaborations artistiques sont nombreuses en tant que compositrice, bruitiste et réalisatrice en informatique musicale. Elle a notablement travaillé avec la saxophoniste Ida Toninato (duo Jane/KIN), le danseur Jason Shipley-Holmes (Inside_Dream), le chorégraphe François Raffinot (Laborintus), le réalisateur Patrick Lapierre (Cosmos will save the world), mais aussi avec des formations de chambre telles que: Quasar, Les Percussions de Strasbourg, Sixtrum, Lunatics at Large, et TM+, entre autres. En 2014 elle a sorti Air, son premier album solo d’œuvres mixtes, paru chez Kohlenstoff Records.

Elle a également écrit des articles d’analyse de musiques électroacoustiques avec l’Acousmographe, qui ont été publiés au journal eOrema et dans le livre de François Bayle: Son Vitesse-lumière (2016).

intérêts de recherche : musique mixte, musique électroacoustique, stratégies de composition, acousmographie, humanités digitales

website   

DELISLE Julie, Etudiante au Doctorat en Musicologie, Faculté de Musique, Université de Montréal >

Julie Delisle est une flûtiste, artiste sonore et musicologue originaire de Montréal. Elle a étudié la flûte moderne et baroque à la Hochschule für Musik Freiburg et au Conservatoire de musique de Montréal, puis les musiques numériques et les mathématiques à l’Université de Montréal.

Après quelques années passées dans le monde orchestral, elle a commencé à enrichir sa palette sonore grâce à l’exploration de la musique électroacoustique, du sound design et de la programmation. Sa vision de la musique est inspirée par le psychédélisme des années soixante, la théorie des nombres, la linguistique et les arts martiaux orientaux, et est nourrie par le ressenti des couleurs, des textures et des émotions.

Ses intérêts de recherche se concentrent autour de l’utilisation des techniques de jeu étendues à la flûte et de l’électronique live dans la musique contemporaine. Elle s’intéresse à la façon dont notre héritage musical et culturel façonne notre manière d’écouter ainsi que notre créativité musicale et, du même coup, les sons que nous créons et organisons. Elle est aussi fascinée par la manière dont les idées musicales sont transmises ainsi que celle dont elles évoluent ou se cristallisent avec le temps, spécialement dans le contexte actuel, où la production musicale et sonore constitue souvent une forme d’art interdisciplinaire, interculturelle et intertraditionnelle. Julie Delisle est doctorante en musicologie à l’Université de Montréal et habite présentement à Vienne.

D'ORTUN Geneviève, Etudiante au Doctorat en Interprétation, Faculté de Musique, Université de Montréal >

Saxophoniste de formation classique et contemporaine passionnée de création, d'improvisation, de musiques du monde, de théâtre et de littérature, Geneviève D’Ortun a participé à plusieurs événements, albums, musiques de documentaires et de pièces de théâtre en tant que multi-instrumentiste et choriste. On peut l’entendre entre autres sur les albums Ascensions (Shaun Ferguson), Parler de Paradis (Monique Poirier) et Tout est Marketing (Michel Thériault).

Après avoir voyagé comme multi-instrumentiste sur des bateaux de croisières, Geneviève D’Ortun fait carrière sur scène, sur disque et en enseignement en Acadie (Canada) pendant une dizaine d'années avant de s’établir à Montréal où elle partage présentement son temps entre la performance, l'enseignement et le chant. Elle vient tour juste de terminer un diplôme d’études professionnelles approfondies en saxophone contemporain à l’Université de Montréal sous la tutelle de Jean-Marc Bouchard.

En marge de la performance, de l’enseignement et de ses débuts en musique de théâtre, Geneviève s’intéresse vivement aux mécanismes de la comprovisation en musique mixte et projette poursuivre ses recherches à ce sujet au doctorat à l’Université de Montréal sous la direction de Jean-Marc Bouchard et Pierre Michaud.

En attendant, elle se prépare à un séjour dans les camps de réfugiés de la région de Goré au Tchad de novembre 2016 à janvier 2017 où elle aura la chance de participer à la création d’espaces d’échanges par l’art (musique, danse, théâtre) et d’un spectacle présenté au festival Souar-Souar de N’Djamena. Le projet de collaboration Canada / Tchad Pour un oui, pour un nez, organisé par Mathieu Chouinard (Satellite Théâtre) et Taigue Ahmed (Ndam Se Na) amorcé en 2012 en sera à sa quatrième période de travail et comporte des volets de création artistique et de formation.

HOFF Jullian, Etudiant au Doctorat en Composition, Faculté de Musique, Université de Montréal >

Mes terrains de création se partagent entre œuvres pour supports et comprovisations multimédia. Je puise mon inspiration dans des thèmes comme l’abstraction lyrique, le surréalisme, la place de l’humain face à la technologie, la technoculture, le post-humanisme.

Ma musique a été récompensée à deux reprises lors de la compétition Jeu de Temps / Times Play de la Communauté Électroacoustique Canadienne, à la compétition Musicacoustica de Beijing ainsi qu’au prix Luigi Russolo. Depuis 1995, elle a été jouée en France, au Canada, aux Etats-Unis, en Italie, en Chine, au Brésil et en Australie. Mon travail à également reçu une mention d’honneur à la bourse Euterke organisée par la Société des Arts Technologiques de Montréal.

J’ai participé à plusieurs festivals internationaux dont Le San Francisco Tape Music festival (2012), le Sound Travel Festival de Toronto (2013) le Festival International d’Animation d’Ottawa (2014), Akousma XI, Montréal (2014), New York City EMF (2015) and Suoni per il popolo MTL (2015).

Mes principaux projets de collaborations sont Torinói Ló, Livre Electroacoustic Duo et SotoNaibu, Audiovisual immersive artworks. Je collabore également avec d’autres artistes sur des projets de jeux numériques et des installations d’art.

website

LANE Matthew, Etudiant au Doctorat en Composition, Université de Montréal >

Matthew Lane est un compositeur originaire de Kingston, Ontario. Il joue au piano depuis l’âge de 5 ans, et a commencé à composer vers l’âge de 10 ans. Il a passé sa jeunesse à chanter dans des chœurs, à jouer à la guitare, à la batterie, et au violon, et à programmer en plusieurs langages. Il a étudié l’orgue et la composition pendant son baccalauréat à Mount Allison University au Nouveau-Brunswick, où il a commencé à explorer la musique mixte et l’intégration de la musique folklorique et d’autres arts dans ses compositions.

Il a produit plusieurs concerts de sa musique, et ses pièces ont été jouées à travers la côte est du Canada. L’harmonie de Mount Allison University a créé sa pièce Kulers en concert, sa musique pour le film silencieux Berlin a été jouée en Nouvelle-Écosse pour le festival Shattering the Silence, et sa pièce The Weaving Together a été créée par l’ensemble Eklektikos à l’Île du Prince Édouard. Il a reçu l’unique bourse-commande de composition de l’université, ainsi que plusieurs bourses pour la musique liturgique et l’orgue.
Il était un fondateur de la société de nouvelle musique de la faculté, et il a complété, comme cours indépendant, un mémoire sur le commentaire musical dans les Chemins de Luciano Berio.

Il a reçu sa maîtrise de l’Université de Montréal en composition mixte sous la direction de François-Hugues Leclair et Robert Normandeau, où il a aussi commencé à explorer l’utilisation de la composition assistée par ordinateur. Il a collaboré avec l’école de danse LADMMI pour créer une pièce mixte, intitulée L’écho bouge beau, accompagnant un spectacle de danse. Sa pièce Saisie pour chœur, bande, et narrateurs amplifiés était présentée par l’Ensemble choral Kô, et le Chœur Louisbourg de Nouveau-Brunswick lui a commandé une série de pièces pour chœur et clavecin amplifié.  Il poursuit actuellement son doctorat en composition sous la direction de Pierre Michaud et Alan Belkin, en étudiant l’intégration des outils de composition assistée par ordinateur dans son processus de composition. Plusieurs de ces projets actuels ont aussi pour but d’incorporer la musique folklorique suédoise. Récemment sa pièce Melodious Viscosity (Still Flows)a été créée par l’ensemble Brèva, et sa pièce Resonans efter Nylands Erik a été créée par Shawn Potter, l’organiste gagnant du prix national du CRCO, et la trompettiste Mikaela Tolf.
Il est le directeur de musique à l’église Anglicane St Barnabas et à l’église norvégienne de Montréal, il dirige le chœur suédois de Montréal, et il chante avec l’Ensemble Kô. Il habite à Dorval avec sa femme, sa fille, trois chats, et un iguane.

intérêts de recherche: CAC, OpenMusic

website    mémoire de Maîtrise

LAVERGNE Grégoire, Etudiant au Doctorat, Université de Montréal, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) >

G. Lavergne réalise une enquête de terrain en France et au Québec sur un réseau de musiciens improvisateurs qui utilisent des instruments électroniques. Il effectue une cotutelle de thèse entre la faculté de musique de l'Université de Montréal (UdeM) et l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris (EHESS) sous la direction de Caroline Traube et de Marc Chemillier. En 2013, il a été engagé à titre de vacataire sur le projet A.N.R. 2009-2013 (Agence Nationale de la Recherche- France) IMPROTECH (technologies et musiques improvisées - CAMS/EHESS) sous la direction de Marc Chemillier. L'objectif de la vacation était la conception d’une liste discographique sur le thème « jazz et musiques électroniques ». Depuis 2014, il est auxiliaire de recherche au sein du LITEM (Laboratoire d'Intégration des Technologies en Musique) dans le cadre du projet Documentation, transmission et préservation du répertoire de la musique mixte avec traitement direct.

Le parcours de G. Lavergne est multidisciplinaire, il concerne la musique et les techniques cinématographiques en lien avec l'anthropologie. Ses principaux travaux antérieurs non-publiés en anthropologie portent sur le Brésil (Cérémonie chez les Nandeva dans l'état de Paraná) et les sons du paléolithique (synthèse sur l'état de la recherche en archéo- organologie et en paléo-acoustique).

Dans le cadre du doctorat, il procède à des captations de concerts et à des expériences d'écoutes filmées en vue de l'élaboration d'une base de données dotée d'une perspective historique sur le thème de l'improvisation musicale avec des outils sonores électroniques. Cette base permettra également de faire l'archivage d'un certain nombre de données rencontrées sur internet.

Au sein du LITEM, il réalise des prises de vue lors des entretiens d'artistes (compositeurs et interprètes). Il a également réalisé une ébauche du projet pour le comité éthique de la recherche de l'UdeM et élaboré le protocole pour la captation audiovisuelle des entretiens.

intérêts de recherche: Improvisation musicale, cinéma anthropologique, sciences sociales, techniques numériques et analogiques, réseaux d'artistes, processus de création, performance scénique, geste musical.

LECOURS Pierre-Luc, Etudiant au Doctorat en Composition, Faculté de Musique, Université de Montréal >

Pierre-Luc Lecours is a composer and sound artist based in Montreal. His musical practice covers several mediums and aesthetics. His music is characterized by a search for emotional expressiveness in works exploring the hybridization of acoustic and digital sources, drawing as much on the currents of contemporary music, instrumental and electroacoustic as on experimental electronic styles. He is part of the QUADr and ILEA projects. His works were honored by the Composition Contest of the 2014 Destellos Foundation, the SOCAN 2014 Young Composers Contest, and the CEC 2014 Times play contest and were presented at several international events including MUTEK (CA), Elektra ( CA), BIAN (CA), Akousma (CA), Currents (US), Muslab (MEX), Resonances Électriques (FR) and Hot docs (CA).

website

MONTANARI Thais, Etudiante au Doctorat en Composition, Faculté de Musique, Université de Montréal >

Originaire de Belo Horizonte, Brésil, je suis diplômée d’un baccalauréat en composition. Je vis à Montréal, Canada, où je suis étudiante en doctorat en composition mixte, à l’Université de Montréal. Je suis sous la direction du Professeur Pierre Michaud.

Au cours de ma recherche, je cherche à proposer des façons de composer la musique qui stimulent les artistes de tous les milieux. Ma recherche a pour but de proposer des façons à composer de la musique qui stimulera les artistes de tous les milieux à collaborer afin de transmettre des questions sociales dans des espaces autres que la salle de concert.

En parallèle de mon parcours universitaire, je suis très intéressée et investie dans la production et la diffusion des œuvres artistiques aussi bien en art contemporain que l’art engagé. En 2016, j’ai été compositrice en résidence pour le projet « Danser la musique d’aujourd’hui ». Aussi, j’ai participé à des projets en improvisation musicale et en collaboration avec des danseurs.

Mon dernier projet me permet de collaborer avec un artiste vidéo et sept musiciennes sur une œuvre qui vise à mettre en évidence la relation entre la notion d’espace public et les femmes dans notre société.

website

PARIS Lucas, Etudiant au Baccalauréat en Composition, Faculté de Musique, Université de Montréal >

As an emerging artist in digital arts, Lucas Paris has been working with realtime sound and has been building digital instruments for more then ten years. His research focuses on engaging the audience with content that is multi-sensory, immersive and emotional, new forms of digital performance are at the core of his artistic approach.

As a member of the projets Quadr and Betafeed, and with his personal projects Antivolume and Array, he performed at Mutek 2016, Akousma 2016, the BIAN 2014 and 2016, Mutek ISEA Vancouver 2015 and at the TIES 2015 and has been in residence at Eastern Bloc Montreal in January 2015. He studied digital music and digital instrument making at Université de Montréal, while working as a creative coder, software designer and electronics designer for artists such as Herman Kolgen, Nicolas Bernier, Adam Basanta among other Montréal creatives.

website

PELZ Ofer, Etudiant au Doctorat en Composition, chargé de cours en Musiques Numériques, Université de Montréal >

Ofer Pelz habite actuellement à Montréal et poursuit un doctorat en musique à l’Université de Montréal. Il a obtenu un Master avec félicitations en composition et théorie musicale de l’Académie de Musique et de Danse de Jérusalem. Il a ensuite passé trois ans à Paris pour suivre des cours de technologie musicale et de composition instrumentale au Conservatoire du Blanc-Mesnil et au Conservatoire de Paris, ainsi qu’un cours d’été de l’IRCAM.

La musique d’Ofer Pelz a été interprétée dans de nombreux festivals d’importance à travers le monde, tels que le Zeitkunst Festival de Berlin, au Radialsystem (Berlin) et au Centre Pompidou (Paris), au Festival israélien de Jérusalem, au Nuova Consonanza (Rome), à la Biennale de musique contemporaine de Heidelberg, au Festival ACMF (Tongyoung, Corée du Sud), et par des ensembles majeurs dont l’ensemble Meitar, l’ensemble Cairn, les Israel Contemporary Players, le Quatuor Ardeo, El Perro Andaluz, le Nouvel Ensemble Moderne, entre autres.

La pièce d’Ofer Pelz Do Bats eat Cats? est parue sur l’enregistrement CD récent des Israel Contemporary Players, dirigé par Zsolt Nagy. Ses œuvres sont diffusées sur plusieurs radios internationales d’envergure.
Pelz a collaboré avec le chorégraphe français François Raffinot sur son œuvre récente Leçons de tenèbre.

Equilibrium, de Pelz, a reçu le Prix ACUM 2008 de la meilleure création de l’année et sa musique a remporté plusieurs autres récompenses nationales et internationales, telles que le premier prix Chana Idor Avni (Jérusalem, 2007), le prix Kauffmann (Paris, 2008), la bourse Ernst Von Siemens (Allemagne, 2010), entre autres.

intérêts de recherche : musique mixte, Composition assistée par ordinateur, musique répétitive, perception de la musique, bruit, musique concrète instrumentale, geste musical, improvisation

website   

RAMON Evelin, Etudiante au Doctorat en Composition, Université de Montréal >

Née en 1979 et originaire de Cuba, Evelin Ramon a fait une maîtrise en composition à l’Université de Montréal, sous la direction de la compositrice Ana Sokolovic. Elle a étudié le piano, la  direction de chœur et le chant au Conservatoire de musique de Santiago de Cuba, ainsi que la composition à l’Universidad des Las Artes de La Havane avec les compositeurs cubains Juan Piñera et Louis Aguirre.
Evelin Ramon a participé à des stages de perfectionnement comme les Rencontres de Musique Nouvelle au Domaine Forget en 2012, et en 2002 à la VIIe Rencontre de Composition Injuve en Espagne. Elle a participé à des cours et à des séminaires d’analyse, ainsi qu'à des orchestrations et des compositions dirigées et organisées par des compositeurs comme : Stefano Bracci, Mauricio Sotelo, Beat Furrer, Philippe Leroux, John Rea, Denys Bouliane, Lasse Thoresen et Hugues Leclair.

Elle a gagné des premiers prix de composition dans le cadre du Festival de musique de l’Universidad Las Artes, en plus d’un premier prix au Concours national de composition de La Havane, et le premier prix du Concours de composition d’opéra de l’Université de Montréal (2011).   Elle a aussi été lauréate du Concours de composition Serge-Garant 2011 et du Concours de composition 2010 de l’Orchestre de l’Université de Montréal.   En 2012, Evelin Ramon a reçu le prix de résidences de composition de la Faculté de Musique de l’Université de Montréal, qui lui a donné la possibilité de travailler sur le projet : Danser la Musique d’aujourd’hui en collaboration avec l’École de Danse Contemporaine de Montréal où elle a créé la pièce Souffles pour voix féminine, support électronique et 21 danseurs. Elle a également remporté le prix Serge-Garant en 2011 et le Prix de Composition 2010 de l'University de Montréal.

La musique d'Evelin Ramon a été interprétée au Canada par des ensembles et des orchestres renommés comme l’Ensemble Transmission, Le Nouvel Ensemble Moderne sous la direction de Lorraine Vaillancourt, L’orchestre Symphonique de l’Université de Montréal sous la direction de Jean-François Rivest, l’Orchestre Les Grands Vents de Montréal sous la direction de David Martin, ainsi qu'en Espagne, en Allemagne, au Vénézuela, en France, au Danemark  et à Cuba.   Son travail de création se concentre sur les recherches qu’elle effectue sur le bruit comme matériel principal générateur de ses idées musicales.   Evelin commence à compter de septembre 2014 un doctorat en composition à l'Université de Montréal sous la direction du compositeur Pierre Michaud.

intérêts de recherche : Improvisation, répertoire pédagogique de musique mixte, voix, musique mixte

site officiel   

TONINATO Ida, Diplômée de l'Université de Montréal, Doctorat en Interprétation >

Montreal-based saxophone player, composer and improviser Ida Toninato has an ear for the avant-garde and a taste for deep sonic work. With her baritone saxophone, she explores spaces, uncommon acoustics and artistic partnerships with a strong sense of bonding. She extensively toured in Europe and North America with dance compagny La La La Human Steps and is frequently on stage with companies such as Supermusique (Jean Derome, Joane Hétu), and Totem Contemporain for which she created Babaloune, a show for kids featuring Jean-François Laporte’s new instruments. Her duet Jane/KIN with laptop artist Ana Dall’Ara Majek recently made its debut at Akousma Festival. She occasionaly shares the stage with artists such as Olivier Benoît, Arto Lindsay and Marshall Allen and loves to share her sounds with her favourite electroacoustic composers.

She premiered around 50 new music scores, either for solo saxophone or for chamber ensemble before focusing on her own approach to music. This shift in focus led to the release of her debut solo album, Strangeness is gratitude, on Kohlenstoff Records in April 2016, which has met great enthusiasm by critics.

website

 


PROJETS



2017

QLive
(outil développé au LITEM, dir. Pierre Michaud)

Imaginary Landscape
(Pierre-Luc Lecours, clarinette basse: Charlotte Layec)

Verklärter Rohr
(Jullian Hoff, clarinette basse: Charlotte Layec)

2016

QUADr, present / cYcle
(Pierre-Luc Lecours, Myriam Boucher, Lucas Paris, Alexis Langevin-Tétrault)

Pulse | Iteration II 
(Pierre-Luc Lecours)

2015

Éclats | Blanc
(Pierre-Luc Lecours, flûtes: Julie Delisle)

XIV Ímpetus - Desejo De Ser
(Thais Montanari, piano: João Pedro Dutra, voix: Lucas Ferrari, Lúcia Vulcano)

djalɔɡ
(Jullian Hoff)

Storm
(Pierre-Luc Lecours)

GranoGuitar, AGÔNE, PolWeiSky & Clever Controller
(outils développés par Jullian Hoff) 

Trajectoires Éphémères
(Jullian Hoff)

 


QLive

Michaud, P., Bélanger, O. et Paris, L. Le projet Q-Live




Q-Live est un nouveau logiciel pour la musique mixte développé à la Faculté de musique de l’Université de Montréal depuis l’été 2014. Ce projet a comme buts principaux :

  • de proposer une solution au problème d’obsolescence technologique en musique mixte

  • de faciliter le développement d’une pédagogie heuristique de la musique mixte pour les interprètes et les compositeurs

Q-Live est un logiciel open source conçu par Pierre Michaud qui sera développé sur trois ans par Olivier Bélanger et Lucas Paris grâce au soutien du Fonds de recherche du Québec sur la société et la culture (FRQSC).

Le logiciel sera disponible pour OSX, Windows et Linux.

<< retour aux projets



 

2017

Imaginary Landscape, 20:00, 2017
par Pierre-Luc Lecours
clarinette basse: Charlotte Layec

Imaginary Landscape is an audiovisual performance for bass clarinet, gramophone, synthesizer and video. In this project, composer Pierre-Luc Lecours is interested in the mixing of acoustic and electronic sounds, as well as in the aesthetic encounter of contemporary instrumental and electroacoustic music. Imaginary Landscape uses a gramophone, which is used both to sample vinyl records and to produce percussive sounds with the aid of the metal horn. Through the video projected directly on the musicians and on different surfaces according to the place of performance, Myriam Boucher seeks to create new imaginary spaces in close relation with music and musicians.
Named as a tribute to John Cage’s Imaginary Landscape series.

<< retour aux projets





 

Verklärter Rohr, vidéomusique, 23:00, 2017
par Jullian Hoff
clarinette basse: Charlotte Layec

<< retour aux projets





2016

 

QUADr
present / cYcle, 2016

QUADr is an electroacoustic quartet for audiovisual performance and composition, comprised of Pierre-Luc Lecours, Myriam Boucher, Lucas Paris and Alexis Langevin-Tétrault. Using foley techniques, modular synthesizers, a graphics tablet and visual projections, they build an abstract audiovisual narrative and a performance focused on the musical interaction between performers.

present / cYcle is an electroacoustic piece that mainly uses bike wheels and explores the sound and visual possibilities induced by their manipulation. The composition is entirely interpreted in real time and seeks to evoke a audiovisual narrative linked to the idea of cycles. Immersed in audio-reactive visual projections, the musicians play on modified bicycle wheels with which they create a large variety of electronic sounds, from deep impacts to bowed strings harmonies, interpreting the electroacoustic composition /cYcle written by the ensemble. The artists take up different roles, constantly changing the stage dynamic and revealing new instruments and new musical interactions throughout the show.

<< retour aux projets





 

Pulse | Iteration II , 2016
par Pierre-Luc Lecours

Iteration is the second piece of a composition cycle exploring the musical concept of pulsation. This composition is built around the ideas of acceleration and deceleration of iterative sound and the concept of polyrhythm. The sounds come exclusively from electronic sources and they were played mostly played in real time and then reorganized into a coherent piece.



<< retour aux projets





 

2015

Éclats | Blanc, 2015
par Pierre-Luc Lecours
flûtes: Julie Delisle

Éclats | Blanc is part of the cycle of electroacoustical pieces that explore the timbre and textural possibilities given by acoustic musical instruments being played in non-traditional ways. In this piece, I have been working with the flutist Julie Delisle to get different kinds of sounds and articulations from flutes and I have been manipulating a timpani to get percussive sounds. The use of different microphone positions has permitted to get a wide array of sound objects spreading in all the frequencies spectrum. These sounds have been cut and then edited into an entirely new context, to which have been added programmed sound layers to create a duet in which both acoustic and synthesis sound are sometimes put in opposition and other times fusion to each other.



<< retour aux projets





 

XIV Ímpetus - Desejo De Ser, 2015
par Thais Montanari
piano: João Pedro Dutra
texte: Caio de Azevedo
Voix: Lucas Ferrari, Lúcia Vulcano



<< retour aux projets





 

djalɔɡ, 2015
par Jullian Hoff

Oeuvre interactive pour hyperguitare. Djalɔɡ est l'exploration d'interactions humain-machine. Les voix de synthèse, la musique électronique et la vidéo dialoguent avec l'improvisateur humain. L'oeuvre se présente comme une exploration poétique de la cybernétique.

<< retour aux projets





 

Storm, 2015
par Pierre-Luc Lecours

STORM is an audiovisual work exploring sound and image interactions in different scenes similar to moving paintings. The work is inspired by the natural storm behaviors translated into an audio-visual language that is both abstract, expressive and poetic. This work is a collaboration between Myriam Boucher for the visual and Pierre-Luc Lecours for music.



<< retour aux projets





 

GranoGuitar, AGÔNE, PolWeiSky & Clever Controller, 2015
par Jullian Hoff

GranoGuitar, AGÔNE, PolWeiSky & Clever Controller sont des outils développés sous Max/MSP par Jullian Hoff.



En solo avec GranoGuitar: ici, la guitare contrôle un synthétiseur granulaire hexaphonique développé par Jullian Hoff.



En solo avec AGÔNE: ici, AGÔNE contrôle un piano Yamaha Dysklavier, dont les touches sont motorisées.

<< retour aux projets





 

Trajectoires Éphémères, album numérique, 2015
par Jullian Hoff

Album numérique de musiques électroacoustiques de concert.




<< retour aux projets